Je veux m'inscrire à l'infolettre
x

Pelouse

Sur les terrains résidentiels, l’utilisation de pesticides est interdite en tout temps sur l’ensemble du territoire de la Ville.

Favorisez la biodiversité de votre pelouse (variété de graminées et de plantes) et soyez tolérants envers les insectes, ils sont majoritairement utiles.

Pour une pelouse écologique

  • Déchaumez et aérez (printemps ou automne), lorsque le sol est asséché.
  • Étendez du compost (moins de 1 cm) et faites-le pénétrer à l’aide d’un râteau renversé.
  • Semez du trèfle blanc nain, il transfère au gazon l’azote absorbé de l’air.
  • Tondez, avec une tondeuse, à une hauteur de 8 à 10 cm (excepté à 5 cm, tôt au printemps et tard à l’automne) et laissez les rognures courtes sur la pelouse (apport nutritionnel et meilleure résistance à la chaleur, au développement des pissenlits et des vers blancs).
  • Déracinez, au besoin, les herbes trop envahissantes. Semez aussitôt ces endroits ainsi dénudés avec un mélange de graminées et de compost.
  • Plantez des arbustes et des arbres. Le lit forestier absorbe environ 90 % de l’eau de pluie, le gazon, quant à lui, absorbe à peine 50 %, le reste aboutit dans les lacs et rivières, avec ses contaminants. Un nouvel arbre absorbera environ 250 kg de CO2 durant sa vie et dégagera une partie de l’oxygène nécessaire à notre vie.

Liens

Fédération interdisciplinaire de l’horticulture du Québec (FIHOQ).

Guide : Implantation et l’entretien d’une pelouse durable de la FIHOQ

Abonnez-vous
à notre infolettre