menu-mobile
Je veux m'inscrire à l'infolettre
x
Ouvrir le menufermer le menu
Recherchez
fermer

Actualités policières

Voici les événements qui ont marqué les actualités policières du Service de police de la Ville de Mont-Tremblant.

Trois individus recherchés localisés par les policiers

Les patrouilleurs du Service de police de la Ville de Mont-Tremblant ont procédé à l’arrestation de trois (3) individus faisant l’objet de mandats d’arrestation la semaine dernière.

Une première arrestation est survenue dans une résidence située au centre-ville de Mont-Tremblant le 8 février alors que les policiers étaient munis d’un mandat d’entrer dans une résidence afin de procéder à l’arrestation du prévenu qui refusait de se rendre. L’homme avait omis de comparaître au palais de justice pour un dossier de possession de stupéfiants.

Une deuxième arrestation s’est déroulée le 9 février dans un logement toujours au centre-ville de Mont-Tremblant. Le prévenu a collaboré avec les policiers. L’homme était recherché pour être traduit en justice dans une cause de séquestration en Abitibi.

La dernière arrestation est a été menée sur la rue de Saint-Jovite alors que le patrouilleur a reconnu le prévenu ciblé par un mandat d’arrestation. Le suspect est accusé d’avoir omis de se confirmer à une ordonnance de probation dans un dossier de la police de Saint-Jérôme.

Une contravention? Non merci!

Un citoyen a eu une petite frousse en voyant un constat d’infraction dans le pare-brise de son véhicule à son réveil le 8 février dernier alors que son véhicule était pourtant garé dans son entrée de garage.

Plus tôt dans la nuit, les patrouilleurs avaient signifié un constat d’infraction sur un véhicule stationné sur la voie publique et nuisant ainsi aux opérations de déneigement. La défenderesse a manifestement déposé son constat sur le pare-brise d’un autre véhicule, possiblement pour tenter d’éviter les frais. Comme les défendeurs de chaque constat d’infraction en lien avec le stationnement sont identifiés par la plaque d’immatriculation du véhicule fautif, la défenderesse a rapidement été contactée et a dû malheureusement récupérer sa contravention au poste de police.

Si vous recevez un constat d’infraction, vous avez 30 jours à partir du moment de la signification pour acquitter le montant dû, prendre des arrangements avec le percepteur des amendes ou encore plaider non-coupable et avoir l’opportunité de se défendre en cour. L’interdiction de se stationner la nuit à Mont-Tremblant est en vigueur jusqu’au 1er avril.

Relations de presse

Pour toute demande d’entrevue de nature opérationnelle ou lors d’une intervention policière en cours, les représentants des médias sont priés de communiquer avec l’agent Éric Cadotte du Service de police de la Ville de Mont-Tremblant.

Cellulaire : 819-421-0110

Pour toute autre demande, veuillez communiquer avec le Service des communications et des relations publiques au 819-681-6432.

Abonnez-vous
à notre infolettre

flèche
flèche