Je veux m'inscrire à l'infolettre
x

Place de la Gare

La Place de la Gare, comme son nom l'indique, est un endroit public situé sur le site de l'ancienne gare du Village de Mont-Tremblant. Le bâtiment a été reconstruit comme à l'époque pour devenir un endroit où des artistes-peintres de la région œuvrent et exposent durant toute l'année.

Coordonnées

1886, chemin du Village
Téléphone : 819-429-5529

Horaire

24 juin à la fête du Travail :
Dimanche au vendredi           9 h à 17 h
Samedi                                   9 h à 19 h

Le reste de l'année :
Jeudi au lundi                          10 h à 17 h
 

Veuillez noter que la Place de la Gare est fermée durant le mois de novembre. 

Expositions

Des artistes-peintres travaillent et exposent leurs œuvres à la Place de la Gare. Vous pouvez les rencontrer du mercredi au vendredi, de 12 h à 18 h et le samedi et dimanche de 10 h à 17 h. Une belle opportunité est également offerte aux artistes de passage pour promouvoir leur art.

L'artiste désirant profiter de cette visibilité doit préparer un portfolio avec cinq photos ainsi qu'un résumé de sa démarche artistique et présenter le tout au directeur du Service de la culture et des loisirs, monsieur Gabriel Lemelin, à glemelin@villedemont-tremblant.qc.ca. Une fois sa demande approuvée, il pourra présenter un maximum de 7 tableaux à la fois. Le beau temps doit être de la partie, car l'artiste devra s'exécuter en plein air. Des frais minimes sont demandés.

Bref historique  

Pour contrer l'exode des Canadiens-Français vers les États-Unis, le gouvernement avait mis sur pied, dans la deuxième moitié du XIXe  siècle, une politique de colonisation de la rive nord du Saint-Laurent. Le curé Antoine Labelle décida d'en faire personnellement la promotion. À cette époque, le moyen de transport le plus efficace se révèle être le chemin de fer. C'est sous le gouvernement d'Honoré Mercier que le tronçon Saint-Jérôme - Labelle est complété et que Mont-Tremblant se joint au réseau ferroviaire. Un vent d'optimisme amène les colons par centaines dans la région, mais après 1911, les réserves forestières s'épuisent et le déclin de l'industrie forestière paralyse le développement du territoire. En 1928, la gare augmente de superficie par l'addition d'un hangar latéral, suite à l'essor du tourisme, et le ski apporte une clientèle diversifiée qui fréquente les hôtels locaux. Des trains de neige sont même spécialement organisés pour les skieurs montréalais. Cependant, la route gruge peu à peu la clientèle ferroviaire et le Canadian Pacifique jettera l'éponge en 1981. 

Abonnez-vous
à notre infolettre