Entraves sur les rues Labelle et de Saint-Jovite du 21 septembre au 9 octobre.

-
En savoir plus
menu-mobile
Je veux m'inscrire à l'infolettre
x
Ouvrir le menufermer le menu
Recherchez
fermer
  • facebook
  • twitter
  • youtube
  • instagram

État de situation sur le coronavirus (COVID-19)

Consulter l'avis

Questions et réponses

SÉANCE DU 14 SEPTEMBRE 2020

Tel que mentionné dans les communiqués et lors de la séance des conseils municipal et d’agglomération, voici les questions et leur réponse pour la séance du mois de septembre.

Suivi d’une question posée en lien avec la séance du 10 août 2020:​

Q: Précision quant à ma question concernant les changements du schéma d’aménagement et un règlement de concordance. Concernant le projet immobilier Indigo, y’a t- il eu un règlement de concordance qui a permis de changer le zonage?

R:  Non, la Ville n’a pas adopté un règlement de concordance au schéma pour que le projet Indigo puisse se réaliser.

Q : Projet Indigo. Mme Forbell avait donné un terrain (en donation pour espace vert que monsieur Grenon doit respecter) dans le but d’aménager un parc sur la rue Émond (document fourni par la Ville). Donc qu’advient-il de ce parc? Qu’advient-il de ce terrain?

R: Ce terrain appartient toujours à la Ville. Avec le développement du secteur, nous souhaitons analyser la possibilité d’y aménager un parc à court ou moyen terme.

Q: Autobus sur montée Ryan. Quelles sont les possibilités de desservir les gens des projets Aiglon, Oasis, Rabaska, le spa Scandinave et le nouvel hôtel à côté de Petro-Canada ainsi que plusieurs autres résidences et projets dans ce secteur? Il y a beaucoup plus de potentiel d'usagers sur la montée Ryan que sur la rue Labelle.

R: La montée Ryan relève du Ministère des transports tout comme la rue Labelle mais la vitesse y est beaucoup plus élevée. De plus, arrêter à plusieurs endroits dans une zone de 90 km/h ne serait pas sécuritaire pour les usagers de la route ni les usagers du transport en commun, sans compter la circulation qui est très présente et très peu d’accotements pour permettre à un autobus de s’y ranger. 

Pour ce qui est du potentiel d’usagers, il serait certainement moindre sur la montée Ryan qu’il peut l’être sur la rue Labelle, car plusieurs arrêts ont une affluence assez importante (près des écoles, Jovi, rue Saint-Roch, parc du Voyageur, etc.). 

Pour conclure, l’ajout d’un nouveau circuit n’est pas envisagé pour le moment. 

Q : Biblio du Couvent. J'aimerais une confirmation que la fermeture de cette bibliothèque est temporaire parce que c'est un petit bijou!

R: La fermeture est effectivement temporaire. Entre-temps, les abonnements de la bibliothèque du Couvent sont honorés à la bibliothèque Samuel-Ouimet.

Q: Police municipale. Quel est le statut de la police municipale actuellement (abolition?)?

R: Le Service de police de la Ville de Mont-Tremblant assure, comme il l’a toujours fait, la prestation des services policiers sur le territoire de Mont-Tremblant. Son statut est celui d’un service municipal, au même titre que tous les autres services de la Ville.

Q : Aménagement paysager. Sur la 323, en face de la Samaritaine, la Ville a dépensé une bonne somme d'argent pour installer une structure permanente de bienvenue à la Ville de Mont-Tremblant. L'aménagement paysager laisse à désirer comparativement aux entrées sud et nord sur la 117. De plus, sur la 323, à l'intersection de la 117, le petit bâtiment qui servait de bureau touristique n'est pas entretenu et ne représente pas bien la Ville.

R: Concernant l’aménagement paysager à l’entrée de Ville sur la 323, une demande pour ce projet sera déposée pour le budget 2021. Si elle est retenue, nous pourrons améliorer cet endroit en 2021.

Pour ce qui est du bâtiment et du terrain à l’intersection de la 323 et 117, cette propriété est privée et n’appartient plus à la Ville. La Ville n’entretient que la pointe de la propriété sur laquelle son affichage est installée.

SÉANCE DU 10 AOÛT 2020

Tel que mentionné dans les communiqués et lors de la séance des conseils municipal et d’agglomération, voici les questions et leur réponse pour la séance du mois d’août.

Q: Bonjour,

J’aimerais savoir si la ville de Mont-Tremblant et la MRC des Laurentides changent le schéma d’aménagement pour faire des changements de zonage afin d’accommoder les projets immobiliers ??

Est-ce que les élus et les fonctionnaires ont fait des règlements de concordance suite aux changements du schéma d’aménagement ?? Si oui....lesquels ??

Merci

R:  Il peut arriver qu’un promoteur dépose un projet qui requiert une modification réglementaire de la Ville et une modification du schéma d’aménagement de la MRC. Autant la Ville que la MRC feront alors l’analyse du projet au mérite selon différents objectifs et critères, de sorte à l’étudier en fonction de l’environnement bâti et naturel dans lequel il s’inscrit ainsi que de la réglementation applicable. Par exemple, l’un de ces projets est une demande d’intégration du Pinoteau au périmètre urbain afin de régulariser une densité résidentielle existante.

Plus régulièrement la Ville doit adopter des règlements de concordance suite à une modification du schéma d’aménagement. Par exemple, lorsque la MRC a caractérisé les zones agricoles en secteur dynamique et secteur viables. 

Q : Monsieur Marcoux - au point 9.9 séance du 20 juillet 2020, vous disiez que la ville souhaitait protéger les sources d’eau potable municipale (rivière du Diable et lac Tremblant). Pourquoi ne pas agir plus rapidement à faire cesser les activités commerciales d’envergure sur le terrain qui est borné par la rivière du diable, là où le ruisseau Mercier se décharge dans la rivière du Diable sur chemin du Lac Gélinas? Nous parlons des activités d’envergure dans lesquelles des autobus 46 passagers ou minibus avec remorque se garent le long de, et à moins d’un mètre du ruisseau Mercier pour y déposer des embarcations pour plus de 294 plaisanciers par jour? NB: Mise à part la détérioration du terrain inondable, les autobus accrochent régulièrement le ponceau et un jour, les autobus et leur diesel se verront renversés à l'embouchure du ruisseau Mercier dans la rivière du Diable.

2e question:

Pourquoi ne pas limiter le volume de canots sur nos rivières dans les sections en question (entre le chemin du pont de fer et la station de pompage par exemple)? Cette section de rivière ne pourrait-elle pas être réservée à certaines activités touristiques moins dommageables, comme la pêche? Il est, par ailleurs, devenu pratiquement impossible de pêcher dans cette section en raison de la circulation intensive d’embarcations. Encadrez et limitez au minimum les activités commerciales en rivière s.v.p.

R: La Ville travaille actuellement à trouver des solutions pour conjuguer l’intérêt récréatif et économique de ces sports nautiques avec la quiétude du voisinage. Pour ce faire, nous projetons d’aménager à court terme un nouvel accès au réseau canotable pour la mise à l’eau des embarcations dans un secteur de la rivière du Diable où la circulation et le stationnement de véhicules n’auront pas d’impact sur le voisinage.

Le nouvel accès sera situé sur la montée Ryan, à proximité de l’intersection avec le chemin Clément (côté est), sur un terrain dont nous venons de compléter l’acquisition. Il est prévu d’accorder un contrat d’aménagement à un entrepreneur lors de l’assemblée du conseil du 10 août prochain. Les travaux seront réalisés cet automne et le tout sera complété à temps pour la saison estivale 2021.

SÉANCE DU 20 JUILLET 2020

Tel que mentionné dans les communiqués et lors de la séance des conseils municipal et d’agglomération, voici les questions et leur réponse, pour les séances enregistrées le 20 juillet et diffusées à partir du 21 juillet.

Q: En face du 410 des Cimes, y-a-il un projet de construction? Près du ruisseau clair.

R: Nous avions reçu une demande de dérogation mineure pour l’implantation d’un stationnement pour une future construction qui ne respectait pas la distance requise avec le ruisseau. Les élus ont refusé cette dérogation mineure. Nous sommes toujours en attente d’une demande de permis d’un projet conforme à la réglementation.

Q: Pourriez-vous me faire parvenir les renseignements sur ce projet, s'il vous plait?

Projet récréotouristique de parc aquatique

Présenté lors d’une séance d’information publique ayant eu lieu le 28 juin 2018, le projet récréotouristique localisé au centre-ville de Mont-Tremblant représente un complexe hôtelier, un parc aquatique intérieur, des hébergements complémentaires ainsi qu’une offre d’activités thématiques complémentaires variées accessibles été comme hiver. Totalisant un investissement de 160 millions de dollars et la création de plus de 400 emplois, ce projet de grande envergure cible un public touristique de proximité et à grande échelle.

R: Ce projet a été présenté à la population locale par le promoteur, et non pas par la ville et n’était pas une consultation publique, mais une consultation sur invitation. Avant d’accepter quoi que ce soit, les élus ont demandé au promoteur de présenter son projet aux gens du secteur, ce qui a été fait. Si vous voulez obtenir plus d’information, il faudra demander à M. Cédric Grenon.

SÉANCE DU 8 JUIN 2020

Aucune question et aucun commentaire n’ont été reçus suite aux séances enregistrées le 8 juin et diffusées à partir du 9 juin.

Abonnez-vous
à notre infolettre

flèche
flèche