menu-mobile
Je veux m'inscrire à l'infolettre
x
Ouvrir le menufermer le menu
Recherchez
fermer
  • facebook
  • twitter
  • youtube
  • instagram

COVID-19 : fermeture de tous les sentiers

Le 24 mars 2020

La Ville de Mont-Tremblant annonce la fermeture de tous les sentiers de vélo à pneus surdimentionnés (Fatbike), randonnée, ski de fond et raquette sur son territoire, incluant le réseau du Domaine Saint-Bernard. Cette mesure sera en vigueur à compter du mercredi 25 mars.

Cette décision est le fruit d’une réflexion de la cellule stratégique municipale COVID-19 à la suite d’un sauvetage survenu ce week-end sur la montagne Verte, desservie par Mont-Tremblant. L’intervention a monopolisé les services d’urgence pendant plusieurs heures alors que ceux-ci doivent être pleinement disponibles pour répondre aux enjeux posés par la pandémie de coronavirus.

Le gouvernement du Québec ayant par ailleurs décrété la cessation de toutes les activités jugées non prioritaires, la Ville se trouve forcée de suspendre l’entretien de ses sentiers. De ce fait, les conditions de pratique se dégraderont rapidement, rendant les activités sportives de plein air de plus en plus risquées. La Ville se veut également cohérente avec la décision de la SÉPAQ d’interdire complètement l’accès au Parc national de Mont-Tremblant.

Le comité a notamment analysé les impacts de la fermeture des sentiers sur l’achalandage de marcheurs dans les rues du centre-ville de Mont-Tremblant. Incidemment, la Ville invite les citoyens à effectuer leur marche de santé dans les rues résidentielles autour de leur domicile afin d’éviter une surcharge de marcheurs dans les secteurs commerciaux.

En tout temps, les marcheurs sont invités à respecter une distance minimale de deux mètres avec les personnes qui ne résident pas au même domicile qu’eux, conformément au décret du gouvernement du Québec.

La Ville rappelle en terminant aux visiteurs et villégiateurs les directives émises par le gouvernement du Québec, soit d’éviter les déplacements non essentiels d’une région à l’autre.

Partagez la nouvelle

Abonnez-vous
à notre infolettre

flèche
flèche