menu-mobile
Je veux m'inscrire à l'infolettre
x
Ouvrir le menufermer le menu
Recherchez
fermer
  • facebook
  • twitter
  • youtube
  • instagram

COVID-19: le Service de police collaborera pour assurer le contrôle des accès routiers au territoire de Mont-Tremblant

Le 1 avril 2020

À compter d’aujourd’hui, des points de contrôle sont déployés par le Service de police de la Ville de Mont-Tremblant (SPVMT) aux abords du territoire et à l’intérieur de la ville. Le SPVMT appuie ainsi les efforts de la Sûreté du Québec qui contrôle les déplacements routiers sur l’ensemble du territoire des Laurentides.

La collaboration du SPVMT permettra d’augmenter la fréquence des contrôles effectués et le nombre de points de contrôle sur tout le territoire des Laurentides.

« Dans le contexte actuel, c’est une excellente chose de contrôler l’accès à notre ville pour diminuer les risques de propagation et protéger nos citoyens et citoyennes. Le décret du gouvernement nous aidera dans nos efforts afin de réduire les voyages non essentiels vers Mont-Tremblant. Il allait donc de soi d’offrir notre aide pour appuyer le gouvernement et le corps de police provincial et ainsi augmenter l’efficacité des points de contrôle. Nous saluons le leadership du premier ministre Legault et je l’assure de notre entière collaboration, a  déclaré le maire Luc Brisebois.

Cette mesure vise à limiter les déplacements non essentiels pour endiguer la propagation de la COVID?19 conformément aux directives de la Direction de la santé publique. Les résidents de la MRC des Laurentides qui souhaitent venir s’approvisionner à Mont-Tremblant pourront continuer de le faire en s’identifiant à l’aide d’une pièce d’identité.

Les restrictions aux déplacements ne visent pas les activités qui permettent d'obtenir et de fournir des soins et des services de santé, ni celles qui assurent le soutien humanitaire et les services essentiels pour la continuité de la chaîne d'approvisionnement de l'ensemble des régions du Québec.

Rappelons qu’il a été demandé à toute personne d'éviter de se déplacer d'une région à l'autre ou d'une ville à l'autre, sauf en cas de nécessité. Les déplacements devraient se limiter à ceux liés à des raisons médicales et au travail, dans un contexte où le télétravail n'est pas possible.

Partagez la nouvelle

Abonnez-vous
à notre infolettre

flèche
flèche