Entraves sur les rues Labelle et de Saint-Jovite du 21 septembre au 9 octobre.

-
En savoir plus
menu-mobile
Je veux m'inscrire à l'infolettre
x
Ouvrir le menufermer le menu
Recherchez
fermer
  • facebook
  • twitter
  • youtube
  • instagram

COVID-19 : Mont-Tremblant réaménage ses prévisions budgétaires

Le 29 mai 2020

Dans un souci de saine gestion des finances municipales, la Ville de Mont-Tremblant a revu ses prévisions budgétaires afin de faire face à une diminution anticipée de revenus – autres que les taxes – qui pourrait se chiffrer à 1,5 M$ en raison du ralentissement économique lié à la pandémie de COVID-19. Le Conseil entend néanmoins maintenir plusieurs projets prévus en 2020 permettant de stimuler l’économie durant ces moments difficiles.

Évaluation de la situation

Le ralentissement du marché immobilier, accentué par les restrictions aux visites de propriétés, amène la Ville à anticiper une réduction des revenus tirés des droits de mutation de l’ordre de 500 000 $.

L’estimation de la perte de revenus à la cour municipale est de l’ordre de 600 000 $, à savoir une diminution des sommes non perçues (contraventions et frais de cour) causée notamment par un achalandage moindre sur le territoire.

Le 19 mars dernier, le Conseil a également décidé de suspendre les intérêts et pénalités sur les arrérages de taxes jusqu’au 31 mai 2020. Par la suite, il a été décidé de fixer les taux d’intérêt à 8,5 % (plutôt que 12 %) et de maintenir la suspension des pénalités à 0 % pour la période du 1er juin au 31 juillet 2020. Ces deux mesures constituent un manque à gagner de 100 000 $.

La fermeture de certains édifices municipaux et plateaux sportifs occasionne par ailleurs une baisse de revenus de 170 000 $. Ces revenus proviennent par exemple des spectacles de Première Scène, des cours offerts au Complexe aquatique Mont-Tremblant, des droits d’entrée à l’aréna Gilles Cadieux ainsi que de la location de salles et plateaux sportifs.

Finalement, des pertes additionnelles de 130 000 $  provenant de différents postes budgétaires ont été estimées. Celles-ci sont liées par exemple à des subventions non obtenues et à la diminution des émissions de permis de construction ou de rénovation.

 

Réaménagement budgétaire 2020

Pour réagir aux contraintes de la crise actuelle et s’assurer de combler les écarts, le Conseil a donc réaménagé le budget des opérations et annulé ou reporté des projets pour un montant de 2,7 M$.

 

Réduction dans le budget d’opération

Diminution du contrat de service du Complexe aquatique Mont-Tremblant : 260 000 $
Diminution de l’horaire du transport en commun de Mont-Tremblant (TCMT) : 50 000 $
Réduction de la masse salariale (mise à pied d’employés temporaires, réduction des heures supplémentaires en raison de l’annulation des événements et des activités culturelles ou sportives jusqu’au 31 août 2020, etc.) : 1,3 M$
Réductions des dépenses dans différents services : 500 000 $

 

Annulation ou report de projets spéciaux

Annulation d’activités (journée d’essai de véhicules électriques et hybrides, journée grand nettoyage, accueil d’une délégation de Châtel, etc.) : 45 000 $
Report d’études (embauche de professionnels) et de mise en place de certains programmes : 232 900 $
Report de l’achat de conteneurs de matières organiques pour les multilogements, les industries, les commerces et les institutions : 220 000 $
Amélioration de sentiers (réduction de l’enveloppe budgétaire) : 100 000 $

Avec ces mesures, le Conseil agit avec prudence pour passer à travers ces temps difficiles dans l’attente de la relance de l’économie. En raison du contexte incertain et évolutif, le budget pourrait être réaménagé à nouveau en fonction de l’évolution de la situation.

 

Réalisation de plusieurs projets

Plusieurs projets prévus en 2020 seront tout de même mis en chantier dans le but de soutenir l’économie et d’assurer la viabilité de certaines infrastructures.

Des travaux d’implantation d’un réseau d’égout séparatif au centre-ville (rues Charbonneau, Lauzon, Vanchesteing, Labelle, Patry et de l’École) se dérouleront dans les prochains mois. Ces travaux sont similaires à ceux effectués en 2018 sur les rues Labelle, Bisson, Saint-Georges et du Cap.

L’Espace public verra également le jour au courant de l’été 2020. Le Conseil estime que le contexte est propice à la mise en chantier de ces deux projets puisqu’on prévoit un achalandage moindre au centre-ville cet été en raison de la pandémie.

« On va se mettre beau cette année, pour être prêt à accueillir avec force nos visiteurs en 2021 », a déclaré le maire Luc Brisebois.

La construction d’un toit au-dessus de la patinoire du parc Daniel-Lauzon ainsi que le prolongement de la rue Cadieux en prévision de l’aménagement du nouveau Centre collégial de Mont-Tremblant doivent également être réalisés au cours des prochains mois.

Partagez la nouvelle

Abonnez-vous
à notre infolettre

flèche
flèche