COVID-19: Palier 4 (rouge) – Alerte maximale : mesures en vigueur pour Mont-Tremblant 

En savoir plus
menu-mobile
Je veux m'inscrire à l'infolettre
x
Ouvrir le menufermer le menu
Recherchez
fermer
  • facebook
  • twitter
  • youtube
  • instagram

Mont-Tremblant–Châtel: 30 ans d’amitié indéfectible

Le 22 décembre 2020

À quelques jours de la fin de l’année 2020, la Ville de Mont-Tremblant a tenu à souligner le 30e anniversaire de jumelage avec le village français de Châtel en Haute-Savoie, situé au pied du mythique domaine skiable franco-suisse des Portes du Soleil. En plus de permettre chaque année à des étudiants d’effectuer des stages outremer rémunérés en tourisme ou en loisir, des délégations des deux municipalités se sont visitées à plusieurs reprises depuis les débuts du jumelage en septembre 1990.

Toutes deux reconnues à titre de destinations de calibre international pour la pratique des sports de glisse, le jumelage entre Mont-Tremblant et Châtel constitue une opportunité privilégiée pour les deux municipalités d’échanger sur les meilleures pratiques de leur industrie phare. Développement de nouvelles activités de montagne, gestion de sentiers, diversification économique et emploi sont au nombre des expertises qui ont bénéficié de la synergie entre les deux municipalités.

«Nous aurions évidemment souhaité pouvoir souligner ces 30 années d’amitié avec Châtel à la hauteur des liens tissés au fil des ans. Malheureusement, la pandémie en aura décidé autrement. Ce n’est toutefois que partie remise alors que nous attendons avec impatience que les échanges étudiants et l’accueil de délégations puissent reprendre», explique Pierre Pilon, ex-maire de Mont-Tremblant et président du comité de jumelage.

«30 ans après avoir contribué à mettre sur pied ce partenariat entre nos deux municipalités, je ne peux que constater que les bénéfices de notre amitié indéfectible avec Châtel sont puissants, profonds et durables, a déclaré David Curtis, membre fondateur du comité de jumelage, à l’époque conseiller municipal du Village de Mont-Tremblant. 30 autres magnifiques années de fraternité outremer, c’est ce que je nous souhaite à la lumière de ce succès indéniable.»

«L’année 2020 aura été éprouvante et remplie de défis pour nos deux destinations alors que nous avons dû nous adapter à la pandémie. J’ai une pensée particulière pour mon collègue Nicolas Rubin, maire de Châtel, ainsi que pour la population châtellane, temporairement privée de ses montagnes de ski. Je tiens à leur exprimer toute notre solidarité : soyez assurés que Mont-Tremblant est à vos côtés dans votre lutte pour retrouver rapidement ce sport qui nous passionne tant, ici comme à Châtel», a conclu le maire de Mont-Tremblant Luc Brisebois. 

 

Programme d’échange étudiant

Les échanges étudiants d’une durée de 6 à 8 semaines se déroulent chaque année dans le cadre du Programme d'échanges Intermunicipalités des associations Québec-France et France-Québec. Afin d’offrir cette chance au plus grand nombre, la Ville de Mont-Tremblant assume gracieusement le coût des billets d’avion. Les deux jeunes, âgés entre 18 et 29 ans, sont hébergés gracieusement par la famille d’accueil châtellane, et leurs familles accueillent en retour les jeunes Français pour la durée de leur séjour.

Les échanges étudiants reprendront dès que les conditions sociosanitaires le permettront de nouveau. L’appel à candidatures est généralement lancé en début d’année. Pour toute question sur le programme, visitez villedemont-tremblant.qc.ca/chatel ou communiquez avec communications@villedemont-tremblant.qc.ca.

 

Entente de ski entre Châtel et Mont-Tremblant

Jusqu’à l’hiver 2025-26, les détenteurs d’une passe de saison de Station Mont Tremblant et de la carte Vivre Mont-Tremblant valides peuvent skier gratuitement le Forfait Châtel donnant accès à 130 km de pistes. Les Châtellans et Châtellanes peuvent réciproquement skier gratuitement à la Station Mont Tremblant.

Pour en savoir plus : villedemont-tremblant.qc.ca/chatel.

 

Photo: Le maire de Mont-Tremblant, Luc Brisebois, et le maire de Châtel, Nicolas Rubin (à gauche), à l’occasion de sa dernière visite à Mont-Tremblant.

Partagez la nouvelle

Abonnez-vous
à notre infolettre

flèche
flèche